LANDES DE LANVAUX
Paysage de la Communauté de Communes du LOC'H
Logo Office de tourisme des Landes de Lanvaux
Office de tourisme des Landes de Lanvaux >Accueil > Histoire et légendes > La Chapelle de Brenedan
AnnuaireAgendaCarte interactive

 toutes les lettres

La Chapelle de Brenedan

envoyer à un amiimprimer la page

La Chapelle de Brenedan

La chapelle a réellement existé. Le curieux peut encore deviner les traces de l'édifice, mais attention, l'histoire là met en garde le profane : nul ne peut prétendre blasphémer le lieu sans en payer le prix...

C'était, parait-il, la chapelle domestique du manoir de Kerdavid des seigneurs de Lessard, qui se dressait en face, sur le territoire de Pluvigner. Pour s'y rendre, il fallait passer le Loc'h sur un pont dit "Pont er Gal". Les chouans et les déserteurs connaissaient ce passage pour échapper à leurs ennemis.

La chapelle était dédiée à la Sainte Vierge, on l'y honorait sous le nom de Notre Dame de Brenedan et sa protection était invoquée contre le feu.  Saint Gildas y jouissait aussi d'un culte : il tenait un livre à la main et des larmes inondaient son visage.

Mais au sujet de la Vierge de Brenedan, deux légendes méritent l'attention...

Des soldats républicains faisant patrouille à l'époque de la Révolution arrivent à la chapelle de Brenedan. Ils y entrent et remarquent la statue en bois de la Vierge. Ils décident de s'en servir comme cible. Ils la portent en dehors, l'assujetissent à un arbre et un soldat tire. On ne tirera pas deux fois. Une apparition effrayante mit en fuite tous ces gredins qui se crurent en sûreté que rendus à la ville d'Auray.

Une autre fois, ce fut un berger de Kerdavid qui s'avisa de prendre la statue et de la poser en long sur le Pont er Gal pour lui servir de passerelle. Une pierre tombée ayant fait le vide à cet endroit. L'enfant rentra au logis, en proie à une fièvre ardente, et cette fièvre ne voulut lâcher prise que lorsque, sur l'aveu de son crime, les parents de l'enfant se dépêchèrent de remettre la statue en sa place.

Une fontaine qui coule aux flancs de la montagne ornée d'une multitude de croix. l'eau est bonne contre la fièvre, par l'intercession de Notre Dame dont la statue est encore là, rongée il est vrai par le temps.

Le visiteur doit rester humble, car la ruine n'est qu'un signe des temps pas de certaines forces.

  • Office de tourisme des Landes de Lanvaux
  • Ti Kreiz Ker
    56390 Grand-Champ
    02 97 66 45 75
Contact I Mentions légales I Crédits I Plan du site I Site mis à jour le 06/10/2017